archives_marocaines_1.jpgRevue Archives marocaines (1904-1933)

Publication de la Mission scientifique du Maroc devenue Section sociologique

" La Mission scientifique du Maroc a été fondée en 1904 par M. A. Le Chatelier, professeur au Collège de France, d’abord à ses frais, puis avec une subvention du ministère de l’Instruction publique. La Mission produisait, à son origine, une seule publication : Les Archives marocaines. En 1906, M. Le Chatelier y ajouta la Revue du monde musulman. En 1914, d’accord avec le gouvernement du protectorat, une troisième publication fut entreprise en collaboration avec la direction des Affaires indigènes et du Service des renseignements, sous le nom de Villes et tribus du Maroc. Il s’agissait de grouper, dans une publication spéciale, des monographies de villes et de tribus analogues à celles qui avaient déjà paru dans les Archives marocaines. Pour cette nouvelle publication, le travail de la Mission est largement facilité par les rapports et les documents communiqués par le Service des renseignements et par la possibilité accordée aux membres de la Mission d’aller recueillir sur place des compléments de documentation. (...)
Mais la suppression de la subvention du ministère de l’Instruction publique mit en jeu l’existence même de cette Mission, si le protectorat ne venait prendre en charge la partie qui l’intéressait au plus haut degré et qui correspondait à la publication des Archives marocaines et de Villes et tribus du Maroc. 
Selon le général Maurial, « les propositions d’abandon du titre de Mission scientifique du Maroc pour celui de Section sociologique répond à deux considérations. En premier lieu, elle consacre un nouvel ordre des choses et écarte les confusions possibles ; en second lieu, elle lui donne un titre analogue à celui de la Section historique. Ces deux sections formeront ainsi les deux premières alvéoles d’un organisme appelé dans l’avenir à en comprendre d’autres, telles la Section archéologique et peut-être les Sections géologiques et géographiques. L’organisme général ainsi envisagé, embrassant toutes ces sections, présentes ou futures, pourrait recevoir le titre d’"Institut scientifique du Maroc" ». On peut supposer que cet organisme prit finalement le nom d’Institut des hautes études marocaines. En 1919, la Mission avait publié 24 volumes des Archives marocaines, 35 volumes de la Revue du monde musulman, qui se perpétua jusqu’en 1923, à l’instigation d’A. Le Chatelier, et 6 volumes de Villes et tribus du Maroc sur Casablanca et la Chaouïa, sur Rabat et sa région." [
Source France Diplomatie]

Voir également l'article de : Burke Edmund III, La mission scientifique au Maroc : science sociale et politique dans l'âge de l'impérialisme, Bulletin économique et social du Maroc, n° 138-139, 1979. [URL : http://besm.mmsh.univ-aix.fr/n/Pages/138-139-04.aspx]